Vie de quartier

Une quincaillerie poétique et inspirante

Aux âmes délicates dont les pas foulent les rues de la Petite Patrie, laissez glisser votre regard lorsque vous serez au croisement des rues St-Zotique et Alma. Là, dès vendredi le 12 octobre 2018, des meubles vintages et relookés dans la bonne humeur — et autres objets et outillages créés dans la joie — attendront votre cœur d’enfant. Au Palais Bulles, vous serez les créateurs et créatrices de vos espaces intérieurs. En vous laissant guider par votre humeur bricoleuse ou en vous laissant porter par l’âme inspiratrice de ces lieux, vous verrez votre vie en couleurs.

La chineuse de meubles

En 2009, certains et certaines d’entre vous l’ont peut-être croisée. Cette jeune femme dans sa vingtaine chinant sur les trottoirs des rues de Montréal. Les trésors dont elle était en quête : des meubles vieillots, boisés et oubliés. Emportée par un élan d’appropriation créatif, celle qui répond au nom de Margaux rêve d’une vie nouvelle pour ces meubles.

Installée avec son conjoint sur la rue St-Zotique, son appartement couve un sous-sol et un jardin qui deviennent les antres de ses premiers essais de peinture sur meubles. Margaux s’essaie à ses débuts à la peinture à la craie, dont celle de la réputée Annie Sloan. Une peinture qui donne à créer avec une gamme colorée ne nécessitant ni sablage, ni décapage, ni apprêtage des surfaces. C’est avec celle-ci que s’ouvre sa page facebook et que ses meubles relookés en appellent d’autres.

Toujours à l’affût, Margaux découvre en 2015 la peinture qui fera la renommée de ses ateliers et de sa boutique: la peinture Fusion. Compagnie familiale d’Ontario, avec cette peinture Margaux devient détaillante. Elle donne à découvrir à ses clients et clientes une peinture minérale où l’ajout d’une finition devient facultative. Son mélange d’acrylique, d’argile et de pigments intègre une protection; le lustre et la solidité sont perceptibles au bout de deux à trois heures de pose.

De relookeuse de meubles à détaillante, Margaux ressent très vite le besoin de donner un espace exclusif à son entreprise. Ses premières portes commerciales s’ouvrent sur l’avenue du Parc, au 5376 b. Et cet automne, trois ans plus tard, le bouche à oreille lui ouvre les portes d’un palais au 250 St-Zotique Est.

L’épanouissement d’une entreprise

Sur l’avenue du Parc, Aux Meubles de Margaux s’est trouvé un cocon derrière une humble porte vitrée. Margaux pouvait vous y accueillir pinceau à la main, affairée dans un nouveau projet apporté par une âme délicate en mal de créativité. Ou bien en pleine discussion avec une amie artisane qui lui apportait sa dernière création maison. Rejoignant ainsi les poignets, les cadres et autres qui côtoyaient avec délicatesse la gamme de la peinture Fusion.

En tant que Palais Bulles, Margaux continuera à s’ouvrir à toute artisane – rien d’exclusif ici ! Messieurs aux âmes délicates, Margaux reste curieuse d’une rencontre créative avec vous. De rencontre en rencontre, de collaboration en collaboration, Margaux voit tout le potentiel collectif qui peut venir accompagner son entreprise. C’est ainsi qu’un local, convoité par son cœur d’enfant depuis de nombreuses années, lui ouvre un nouveau champ des possibles en 2018.

Charmée il y a quelques années par le Palais Bulles de Pierre Cardin – construit entre 1975 et 1989 par l’architecte Antti Lovag – au bord de la mer Méditerranée dans le sud-est de la France, Margaux y trouve une inspiration ludique et joyeuse. Et c’est au cœur d’un palais de briques montréalais qu’elle laissera flotter et éclater sa créativité et celle de collaboratrices au rythme des saisons. Ce nom inspirant, Margaux l’amène plus loin avec l’inclusion d’un bar à sodas, espace de dégustation et de rencontre. Des bulles pétillantes et savoureuses vous attendront grâce à la complicité des sirops locaux et artisanaux de la compagnie ¾oz. C’est là que vous pourrez vivre pleinement des ateliers dans cette ludique et poétique quincaillerie.

                                                                                                                      Crédit photo: Christopher Drake

Site web: Annie Sloan

Au Palais Bulles

Peinture Fusion et outillages nécessaires à votre créativité côtoieront des étagères, clin d’œil aux sections de nos quincailleries traditionnelles. Et pour ceux et celles qui rêvent de poésie, Margaux rêve d’y voir tasses, planches à découper, luminaires,  plantes, etc.

Un comptoir-caisse et son meuble taillé sur mesure tout en courbes vous glissera entre les doigts des fantaisies telles que les pochettes de tissus vintages récupérés de la compagnie Pied-de-Poule. En arrière de ce comptoir, tout en courbe, des miroirs dessineront la silhouette d’une cabine d’essayage qui vous prévoit des créations textiles et vestimentaires.

Le Palais Bulles ne tiendrait pas parole aux mots affichés sur sa porte d’entrée (0-1an et +) sans sa section enfant. Margaux, jeune maman, y tient des jouets et des décorations pour votre petit bout tels que les toutous Daisy Bisbille.

Alors, vendredi, le 12 octobre prochain de 5@9, le Palais Bulles vous ouvrira pour la première fois en grand les portes «d’un monde plus drôle, plus doux et plus vrai». Je vous y croiserai, rêvassant et sirotant mes premières bulles.

On s’y croisera peut-être…

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire