Vie de quartier

Votre cordonnier bien chaussé

À l’ère de la mode jetable et avec la vague écolo-minimalistes, visiter votre cordonnier ne serait-elle pas une solution géniale? Tant pour l’environnement que pour le portefeuille, mais également pour tenter de sauver ce métier qui commence à se faire rare.

Plus que 12.

C’est le nombre de cordonniers qui sont encore en fonction sur l’ile de Montréal. Ils bossent 6 jours sur 7, de 7h le matin jusqu’à tard dans la nuit pour répondre à la demande, comme maintenant, à l’automne.

Pour ma part, j’ai l’immense chance d’avoir le plus extraordinaire cordonnier du monde. Comme vous le savez, j’aime donner une seconde vie aux vêtements et accessoires, mes bottines de friperie me durent des années avec un p’tit pimpage de sa part! En plus, c’est une vedette, mon cordonnier!

Il a fait la guerre!

Son commerce a brulé il y a quelques années. Les habitants de NDG se sont serré les coudes pour lui permettre de se relocaliser et reprendre du service. Parce que ça devient un besoin essentiel avec un cordonnier de sa trempe. Je ne l’aurais pas connu sans cet incident terrible. Est-ce que cet élan d’amour me surprend ? Non! Cet humain unique donne plein sens au commerce de proximité et à l’amour de conserver et utiliser nos biens jusqu’à la toute fin.

Cordonnier 2.0

Comme plusieurs métiers manuels, la relève se fait rarissime. Les besoins et les clients sont là, mais les jeunes sont attirés ailleurs. Il faut aussi savoir que le gouvernement a fermé les programmes de cordonnerie depuis 2011. Alors, d’où viendra la relève?

Puis, est tombée une nouvelle ultra enthousiasmante. Ce Benjamin Lacroix, 29 ans, qui a racheté la cordonnerie d’un proprio rêvant à la retraite. Il décide de se spécialiser dans le ressemelage de chaussons d’escalade, parle de stratégie marketing, d’image de marque… bref, la cordonnerie 2.0!

Je vous suggère fortement, avant de ranger sandales et mules, d’aller les porter chez votre cordonnier et de jeter un coup d’œil à vos bottes d’hiver. Ont-elles besoin d’un petit pimpage ? Elles vous dureront beaucoup plus longtemps et vous contrerez la surconsommation par la slowfashion. Surtout, vous ferez vivre un commerce de proximité et valoriserez un métier qui tente de rester en vie!

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire