Découvertes

Belles ordures

Pardon, où ça ?

Le Mile-End et le Plateau sont des quartiers dont les réputations ne sont plus à faire. Nul besoin de chercher: l’art y est présent, partout, tout le temps. Mais si je vous parle de VilleraySaint-Michel—Parc-Extension, c’est autre chose… Les exemples d’art qui se manifestent dans la communauté ou dans le quartier y sont rares.

Du moins, ceci était vrai jusqu’à l’an dernier, et s’avère encore moins vrai cette année. Les artistes et artisans récupérateurs Melsa Montagne et Nicolas des Ormeaux ont fait mentir toutes les probabilités et tous les préjugés possibles entourant leur nouveau quartier qu’ils aiment d’amour! Eh oui, ils connaissent leurs voisins par leur nom et échangent des œufs ou des semences dans la toute première ruelle verte de l’arrondissement.

Le début

La toute première alliance des deux artistes a donné comme résultat le fantastique monument en hommage à Frédéric Back, dans le parc La Fontaine: Le proliférateur. Un espèce de gros slingshot géant!!! Voici la page Facebook pour ne pas manquer certains événements et participer à la chaîne de photos prises à son pied. L’arbre qui plantait des arbres, c’est par ici!

Je ne pouvais pas ne pas vous proposer de le découvrir vu du ciel, avec cette magnifique et poétique vidéo. Voici le lien.

Déjà, à l’époque (2014), Melsa et Nicolas proposaient à la Ville, plutôt que d’abattre complètement ce grand tronc si fier, de le récupérer et de le transformer en œuvre d’art. Et le résultat est brillantissime!

Leur vision

Nicolas propose la récupération d’objets du quotidien et réinterprète le tout en objets d’art. Il remet constamment en question la quantité d’ordures que nous produisons mais, surtout, notre vision sur ces objets. Il est renversant de voir l’ingéniosité derrière ses créations. Nous avons mis ses liens pour que vous puissiez constater le tout. Déchets pour certains, mine d’or pour d’autres.

Loin de souhaiter que les gens consomment encore plus en se procurant ses créations, l’artiste désire surtout donner à voir, comme matériel didactique, ces œuvres, ces détournements de fonction et de durée de vie, cette gymnastique intellectuelle que tous nous gagnerions à faire. La simplicité, la déconsommation, la réutilisation, la revalorisation sont toujours les mots d’ordre!

En ce moment, si je ne me trompe, il s’affaire à créer des installations qui dureraient dans le temps, ainsi qu’à préparer des conférences pour concrétiser ce changement de vision collective qui lui importe tant et qui est essentiel, disons-le!

Source: Melsa Montagne

La toute première ruelle verte de Saint-Michel passe à l’histoire! 

Merci à Montréal dans ta pipe pour avoir tourné un magnifique et édifiant topo sur le processus de création de cette toute première ruelle verte, Le Raccourci.  Évidemment, je vous suggère ici aussi de voir le vidéo, c’est juste ici.

La tonne de documents requis pour obtenir l’autorisation de mettre en place une ruelle verte, de bloquer le tout à la circulation, de permettre aux enfants de venir y jouer… Contacter chaque voisin un par un, en personne, pour qu’ils acceptent, pour qu’ils s’occupent de leur petit coin de cette fameuse ruelle… En faire les plans, créer un collectif d’artistes pour s’y impliquer, trouver quelle sortes de plantes et fleurs seront les plus à même de rendre le tout vivant, trouver qui s’occupera de quoi, quand…

Tant de gestion, de rencontres avec les comités, de la récupération/création de mobilier… Tout cela dans le seul but de regrouper la collectivité, de mettre du positif et du beau dans ce quartier défavorisé, de permettre aux gens de se connaître, d’échanger entre eux, d’avoir un oasis à proximité de chez eux pour se détendre et juste se réapproprier le quartier. Voilà ce que ces deux drôles d’oiseaux ont entrepris.

Loin de l’ignorer, conseillers et gens de l’éco-quartier ont répondu à l’appel. De ce rêve un peu fou sont nées des actions concrètes qui rapportent chaque jour depuis 2016. Les voisins se parlent, les gens autour ramassent les déchets, donnent un petit coup de main dans les bacs à fleurs. Une belle contagion positive, car tous, à l’unanimité, adorent leur ruelle verte!!!

 

À la radio

Nicolas et Melsa étaient de passage à l’émission Medium Large sur les ondes de Radio-Canada ce lundi. Si vous les avez manqués, je vous propose de ré-écouter l’entrevue ici. Ils y partagent leur vision, leur parcours et des détails sur l’émission de télé qui sera lancée… aujourd’hui!!!

À la télé

Réal Béland propose, sur Historia, une série de 10 épisodes traitant des récupérateurs, ces gens qui proposent des utilisations différentes de nos ordures… pour en faire de l’art, entre autres! L’émission a pour titre Belles Ordures. La première diffusion est ce soir, mercredi 30 août, sur Historia; je vous mets le lien juste ici!

Avec la rentrée et la liste d’effets scolaire non complétée, vous avez manqué l’épisode? Il sera rediffusé aux dates suivantes :

  • Mer. 30 août 20h00
  • Jeu. 31 août 08h00
  • Jeu. 31 août 14h00
  • Dim. 03 sept. 23h30
  • Lun. 04 sept. 11h30
  • Lun. 04 sept. 17h30

Des ramasseurs aux scrappeurs, en passant par les ferrailleux, les patenteux, les fouilleux de poubelles et les artisans récupérateurs, vous suivrez les chemins alternatifs de gens qui revalorisent, réutilisent et donnent une seconde ou une troisième vie à nos déchets. De beaux fous qui nous invitent dans leur folie… pas si folle que ça, tout compte fait!

Des idées aux actions concrètes

Maintenant membre du C.A. de l’éco-quartier, Nicolas se sent encore plus à même de mettre en place des projets et de prendre des décisions concrètes pour que leur vision gagne l’arrondissement et fasse des petits.

Leur prochain projet de fous? Faire découvrir le quartier aux artistes de Montréal pour qu’ils l’investissent en grand nombre! Appartements ultra abordables, immenses, souvent annexés à des possibilités d’ateliers: le quartier est sous-estimé, selon eux. Je gagerais que, dans un avenir très rapproché, ils auront gagné leur pari, si on se fie à la vitesse à laquelle ils mettent en place leurs autres projets.

Pour découvrir l’art et les implications de Melsa, venez flâner ici. Puis, pour tout saisir sur le détournement d’objets que propose Nicolas, venez découvrir les œuvres et propositions de l’Artisnick par ici.

Longue vie à leur association et à leur vision, et go! Allez découvrir Saint-Michel!!!

Vous pourriez aussi aimer...

2 Commentaires

  • Reply
    Misa
    28 novembre 2017 at 09:38

    Bonjour, je me permet de vous félicitez pour votre site. Je voudrais porter à votre attention que le Mile-End n’est pas un arrondissement, mais un district du Plateau Mont-Royal. Il y a donc trois districts dans le Plateau: = Mile-End, De Lorimier et Jeanne-Mance 😉

    • Reply
      Patricia Maheu
      28 novembre 2017 at 10:16

      Bonjour Misa,

      Merci pour ce précieux commentaire, nous en prenons notes et ferons la correction
      dans notre article.

      C’est gentil d’avoir pris le temps de nous écrire et nous sommes bien content que notre
      blogue vous plaise, nous y mettons beaucoup d’amour.

      Bonne journée cherre lectrice.

      La Petite Ardoise

    Laisser un commentaire