Histoire

Le luxe montréalais au XVIII siècle

Montréal regorge de petits musées sympathiques aux expositions de grandes qualités : le Musée d’histoire de Montréal, La Chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours, l’Écomusée du fier monde, etc… Le bonheur d’un plus petit musée réside dans le fait que nous pouvons parfois être seul, à réfléchir et contempler.  J’espère avoir l’occasion de vous en faire découvrir quelques-uns.

Parce qu’il faut célébrer le 376e anniversaire de Montréal, je vous parle du Château Ramezay. L’édifice, construit en 1705 sur la rue Notre-Dame, a vu la colonie devenir une ville. Il a traversé l’histoire, adapté aux besoins contemporains.  En 1893 un groupe de citoyens, la Société d’archéologie et de numismatique de Montréal, craignant sa démolition, s’entend avec la ville de Montréal, qui acquiert l’édifice pour y installé un musée et une bibliothèque.  Remercions le gouvernement de l’époque de s’en être départi avec la « prévoyance » qui caractérise trop souvent sa gestion immobilière car depuis, le Château a été préservé et mis en valeur. Il est peut être le premier sauvetage patrimonial citoyens de Montréal.

Instagram: Musée du Château Ramesay

Un château montréalais

Le Château Ramezay a été construit par Claude De Ramezay alors gouverneur de Montréal. Si nous parlons d’un « château » c’est parce qu’y résidait un représentant de la reine. Par la suite, divers usages s’y succéderont : Centre de commerce de la Société des Indes Occidentales, palais de justice, institutions d’enseignement, quartier général des Américains pendant la révolution américaine, etc. Ces changements d’usages illustrent la grande activité dans les environs du Château aux 18e et 19e siècles.

Quand on va au Château, il faut d’abord s’arrêter sur son environnement immédiat. Situé sur une élévation naturelle, imaginez la vue panoramique, au-delà des jardins et vergers qui entourent la demeure. Le port au sud, la montagne au nord, à l’ouest le chevet de l’église Notre-Dame. Monsieur De Ramezay a choisi ce site avantageux pour voir et se faire voir… une position royale!
Évidemment quelques années plus tard, lorsque les fortifications seront érigées et que la ville se densifie à l’intérieur de ses murs, le site est peut-être un peu moins bucolique.

Maintenant, tournez-vous vers le château. Son architecture est remarquable. La façade est rythmée par les ouvertures des fenêtres au rez-de-chaussée et des lucarnes à l’étage. Notez les esses qui agrémentent les murs de pierres. Une esse c’est une pièce de fer forgé, littéralement en forme de « S ». Elles servent à retenir les murs en place. Ça fait aussi de très jolis ornements créant un motif contre la pierre grise. Remarquez ses cheminées caractéristiques. Les proportions du Château sont équilibrées malgré son asymétrie.

Source: http://www.entqmd.com

Entrez au XVIII siècle

À l’intérieur nous attend une atmosphère chaleureuse. On imagine le contraste à l’époque entre le réconfort de cette demeure et les conditions de vie difficiles, l’hiver dans les années 1700… Commencez l’exposition et retrouvez la vie de vos ancêtres. J’adore les maquettes et les artéfacts,  Disons que depuis mes cours d’histoire, les connaissances ont évoluées sur la Nouvelle-France, le régime anglais et les autochtones.  Plusieurs magnifiques tableaux valent le détour. Sans parler de la salle de Nantes! Le luxe des boiseries végétales, les miroirs, les peintures au-dessus des portes, les panneaux de bois courbés des murs… une richesse qui devait éblouir les visiteurs de l’époque, comme nous aujourd’hui.

Juste avant d’entrer dans la salle de Nantes, lever les yeux au plafond, près de l’escalier. Vous y verrez un trou dans le plafond. Ce n’est pas un dégât d’eau non réparé, mais une percée volontaire pour montrer les poutres qui portent le plancher de pierres du 2e étage. Des poutres massives, impressionnantes.

Poursuivez la visite jusqu’aux voûtes situées au sous-sol où l’exposition présente la vie dans les cuisines. On peut imaginer l’agitation qui y régnait. L’été vous pouvez compléter votre visite par les jardins du gouverneur qui sont gratuits en tout temps et parfois animés.

Le Château en tout temps

Vous en apprendrez beaucoup grâce à la dynamique exposition permanente. Les supports sont variés, les artéfacts nombreux et les tableaux évocateurs. Une visite sous le thème du beau et de l’enrichissement historique!

Notez que vous pouvez tenir des réunions au Château, y célébrer votre mariage ou simplement participer à une des nombreuses activités proposés aux visiteurs, tout se retrouve sur leur site web: http://www.chateauramezay.qc.ca/).

À partir du Château Ramezay profitez d’une autre activité du Vieux Montréal comme Cité mémoire pour déplacer le plaisir à l’extérieur.

 

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire