Histoire

L’Art contemporain: On y comprends rien

L’art contemporain, ça vous dit quoi?

Si certains sont complètement in-intéressés, pour plusieurs il semble que le problème soit qu’on y comprend rien. Pourtant, contrairement à un tableau de la Renaissance Italienne, vous partagez une grande partie de la culture de l’artiste puisque vous êtes contemporains. Vous vivez peut être les mêmes préoccupations, vous partagez les mêmes actualités. Vous avez donc les codes pour comprendre ce que vous expérimentez. Car le pouvoir de l’art contemporain réside beaucoup dans l’expérience qu’on en a.  Allez un peu de confiance! Lire une œuvre c’est décrypter les indices placés par l’artiste. Ajoutez une dose de laisser-aller, d’imagination et d’amusement!

Vous avez besoin d’un petit coup de pouce? La Fondation DHC/Art propose des visites pour grand public. L’éducateur vous accompagne dans votre rencontre avec les œuvres. Il vous prend à votre niveau et vous guide dans l’exposition. Que vous soyez novices ou que vous ayez visité jusqu’aux voûtes du Musée d’Art Contemporain, ces visites sont un réel plaisir.

 

Source: Facebook DHC/Art

Fondation DHC/ART 

La Fondation DHC/Art se spécialise en art contemporain (https://dhc-art.org/fr/). Fêtant ses 10 ans de diffusion dans le Vieux Montréal, DHC/Art présente des artistes internationaux et parfois canadiens. On peut y voir des expositions gratuites toute l’année.

Les expositions sont toujours temporaires puisque la Fondation ne possède pas de collection. La prochaine exposition présente les œuvres de Bharti Kher du 20 avril au 9 septembre 2018, une artiste Indienne.

Vous pouvez vous organiser un groupe de 10 personnes ou plus pour une visite privée et sur mesure ou vous joindre à leurs visites du midi.

Les visites du midi

Du mercredi au vendredi, de 12h15 à 13h, un éducateur en art contemporain vous introduit à l’exposition et échange avec les visiteurs à propos de quelques œuvres. Ceux qui sont intimidés par l’art contemporain auront la chance d’apprivoiser des œuvres et de mieux comprendre comment on peut les lire. À partir des réflexions des visiteurs, l’éducateur enrichi les pensées et stimule les pistes de lectures de chacun. La formule est adaptée selon la participation des visiteurs.

J’ai fait le test deux fois; ça fonctionne toujours! Les non-initiés repartent charmés, se promettant de revenir. Le premier groupe était composé de quatre dames. L’une d’elle s’est exclamé « je n’avais jamais vu ça comme ça », pourtant l’éducateur n’avait que décrit l’œuvre qu’elles voyaient, c’est elles qui avaient commenté et créé des liens avec leurs expériences personnelles. L’éducateur ayant répondu à leurs questions et complété l’information manquante.

Comme pour le second groupe, dans lequel nous n’étions que deux, au début, les visiteurs s’expriment avec retenue, mais à la fin de la visite ils participent activement. Un réel changement s’opère en eux. Vous aurez aussi remarqué que les groupes sont petits, cela crée une atmosphère confortable et moins gênante.

On prend tous un midi un peu plus long pour aller manger avec des collègues, entrainé les avec vous! Les discutions autour de la table un prochain midi en seront enrichies! Je travaille à deux stations de métro de la Fondation, j’étais de retour à mon poste à 13h20, avec une marche rapide sur le retour! C’est raisonnable.

Source: Facebook DHC/Art

L’art contemporain autrement

Les visites du midi ne sont pas pour vous parce que vous travaillez à l’autre bout de la ville? Aucun problème, DHC/Art est aussi ouvert la fin de semaine. Il s’y déroule une foule d’activités, consultez leur site web pour en apprendre davantage. Vous ne pouvez pas suivre une visite de groupe? La Fondation a développé des outils interactifs accessibles sur leur site internet dont un audioguide.

Vous avez trippé sur votre visite et ne pouvez attendre la prochaine? Rongez votre frein en feuilletant leurs Carnets d’expositions à propos des expositions passées.

L’expérience de l’art c’est un muscle, plus on en voit plus on comprend ce qu’on voit, plus on accepte ce qu’on ne comprend pas et plus on sait ce qu’on aime et ce qu’on aime pas.

Maintenant que vous avez commencé votre entrainement, sachez que Montréal regorge de lieux d’exposition outre le Musée d’Art Contemporain: le Centre Phi, la Fonderie Darling, Art Gang, Art Mûre, l’Arsenal pour n’en nommer que quelques-uns.

Si vous pensiez que l’art contemporain est une chasse gardée d’initiés rappelez-vous que ces initiés furent novices. Personnellement, j’ai autant de plaisir à prendre part aux visites qu’à voir la transformation chez ces nouveaux initiés.

Bonne visite!

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire