Le Culturel

Coup de coeur intersidéral pour Melsa Montagne!

Si vous êtes tout nouveau dans l’univers de Melsa Montagne, je me permets de vous référer à mon précédent article que j’ai rédigé sur elle. Il vous mettra dans l’ambiance et vous comprendrez mieux cet article-ci.

Vous avez peut-être eu la chance de voir son exposition Blanc, les petits chefs d’œuvres à la Galerie Marc Gosselin du 22-25 novembre dernier. En plus d’être commissaire et organisatrice, Melsa Montagne y exposait ses plus récents petits formats. Pour ma part, je n’ai pas eu cette chance. Mais j’étais à sa grande expo solo de la rentrée à la Galerie Tommy Zen.

Honnêtement, je n’en manque pas une (sauf la dernière!) lorsqu’il s’agit de Melsa. Son univers et ses créations me parlent profondément.

Je suis donc heureuse et choyée de vous présenter aujourd’hui ses nouveautés et ses recherches artistiques actuelles. Je vous propose de remonter le temps un peu… ça vaut le détour!

Le Proliférateur

En collaboration avec Nicolas des Ormeaux, elle a créé Le Proliférateur, un hommage à Frédéric Back (l’homme qui plantait des arbres) qui a donné lieu à une sculpture géante au parc LaFontaine, un projet d’envergure d’une grande poésie.

Cet automne ces deux mêmes artistes ont été invités à participer au Festival de Land Art Créations-sur-le-champ… et un gland de ce Proliférateur fut semé. Un projet en adéquation avec leurs valeurs et leurs projets habituels. Je suggère d’ailleurs qu’ils le fassent partout au Québec.

Un peu de Melsa chez soi

Pour un temps limité, elle nous offre de nous procurer quelques imprimés originaux. Vous les trouverez sur son site internet. Attention, ils sont en nombre limité. J’ai également l’honneur de porter une de ses créations en pin, fait localement. Avec de la chance, il y en a encore de disponibles. N’est-ce pas un beau cadeau qui encourage un artiste local?

Melsa Montagne

Crédit photo: Élodie Paré, photographe

Sinon, il vous reste encore du temps pour aller au marché des arts à L’Atelier Galerie Marc Gosselin, où un collectif d’artistes expose jusqu’au 23 décembre. Vous y trouverez de petits formats en bois — la suite de l’exposition Blanc (peinture, pastel, gravure) — et une sculpture en céramique. Parce qu’elle a réellement tous les talents! Ai-je besoin de vous dire que mon nom est déjà sur la liste d’attente pour m’en procurer une? En attendant de découvrir cette sculpture dont je ne voudrais pas vendre le punch, je vous présente plutôt: le secret des jumeaux.

 

Melsa Montagne

De multiples talents

Une autre corde à son arc: la revalorisation. Melsa peint des souliers, des converses qui se métamorphosent. Elle est présentement en train d’en amasser une quantité incalculable pour en faire une exposition. Dans le passé, elle a aussi créé des œuvres sur des skateboards — avec un collectif de 60 artistes.


Melsa Montagne

Puis, pour mon bonheur total, ses œuvres-collage. Avec de multiples ouvertures qui s’ouvrent sur la profondeur des sujets explorés, illustrés, des gestes spontanés lors de retours sur d’anciennes créations, avec ce je ne sais quoi d’âme qui en ressort, ces œuvres méritent d’être vues pour être pleinement appréciées.

Melsa Montagne

Nouvelle série sur bois avec gravures

Exploratoires et ajoutant de la profondeur à la démarche de l’artiste, les nouvelles séries sont toujours excitantes! Je suis renversée par cette œuvres dévoilée, presque voilée.

 

Melsa Montagne

Elle se sert de la gravure pour positionner le personnage dans un espace qui lui devient rassurant. Ces marques sont destinées à représenter les lignes brutes d’une toiture, d’un abri pour établir un sentiment d’appartenance, un lieu pour s’orienter et trouver sa place.

 

Melsa Montagne

Esprit insondable

Avec l’ajout de doré et l’exploration de sa nouvelle couleur de prédilection sur papier glacé, l’effet en vrai et la chaleur issue des mêmes gestes, on est vraiment ailleurs. Je suis conquise.

Les arts et les lettres

Peut-être aviez-vous découvert l’univers de Melsa Montagne à travers les mots de Aude? Deux de ses livres sont illustrés par Melsa et, au printemps prochain, un troisième sortira. Honte à moi, je ne connaissais pas cette auteure, mais je m’y mettrai pendant le temps des fêtes!

Melsa Montagne

 

Je termine en vous donnant accès à un volet très personnel des créations de Melsa: certains de ses textes qui lui ont servi de moteur pour quelques-unes de ses œuvres ou des amorces de réflexions.

Vous ai-je convaincu? Bonne découverte et je vous souhaite de vivre en personne les œuvres de Melsa au moins une fois!

Crédit photo en page couverture: Élodie Paré, photographe

Vous pourriez aussi aimer...

Pas de commentaire

Laisser un commentaire